Comment défiscaliser ? Nos conseils pour réduire vos impôts

0
39
comment défiscaliser

En 2019, il est bien plus facile pour tous de réduire ses impôts. Grâce aux dispositifs de défiscalisation mis en place par l’État, surtout dans le domaine de l’immobilier, il est tout à fait possible de payer moins d’impôts. Voici les meilleurs conseils pour réduire vos impôts.

Réduire ses impôts grâce à la loi Pinel

Le principe de la loi Pinel

Adoptée en 2017 et en vigueur jusqu’en fin 2021, la loi Pinel a pour but de compenser la carence de logements qui affecte certaines zones en France chaque année. Elle incite les particuliers et investisseurs à investir (≤ 300 000 €) dans un bien immobilier neuf (et qui répond à certains critères) qu’il faudra ensuite mettre en location en tant que résidence principale du locataire. En échange de cet investissement, l’investisseur bénéficiera d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 % du prix du bien selon la durée de son engagement de mise en location du bien (pendant 6, 9 ou 12 ans).

Loi Pinel : la réduction d’impôt

Le dispositif Pinel vous permet de choisir entre une durée d’engagement de 6 ans pour une réduction d’imposition de 12 % du montant de l’acquisition du logement neuf, 9 ans pour 18 % de réduction et 12 ans pour 21 %.

Le plafond d’investissement est de 300 000 €. Par conséquent, vous pouvez donc déduire vos impôts d’un montant maximum de 36 000 € sur 6 ans (6 000 €/an), 54 000 € sur 9 ans (6 000 €/an) et 63 000 € sur 12 ans (5 250/an).

Réduire ses impôts grâce au LMNP

défiscaliser réduire impots

Le principe du LMNP

L’abréviation LMNP signifie : Location Meublée Non Professionnelle. Le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) s’adresse au propriétaire d’un bien immobilier qu’il souhaite mettre en location meublée. Ce type d’investissement permet au propriétaire du logement de percevoir des revenus locatifs non imposés, et même de récupérer la TVA à condition que le bien immobilier en question soit neuf. Comme le statut l’indique : « Non Professionnel » signifie que les revenus locatifs perçus par le propriétaire ne doivent pas excéder les 50 % de ses revenus globaux par an ou le plafond de 23 000 €/an. La LMNP est ouverte à tous les contribuables, mais il existe bien évidemment des conditions à remplir.

LMNP : la réduction d’impôt

Investir dans un bien immobilier neuf pour en faire un locatif meublé vous confère plusieurs avantages fiscaux, à savoir :

  • La déduction des charges : si vous retranchez de vos revenus locatifs l’ensemble des charges liées à votre bien immobilier (taxe foncière, travaux de rénovation, frais de gestion, intérêts d’emprunt…), vous ferez l’objet d’un déficit foncier, et par conséquent, vos revenus locatifs ne sont pas imposables. Si votre loyer annuel (hors charges) perçu en 2019 n’excède pas les plafonds de 187 €/m² en Île-de-France et de 138 €/m² dans les autres régions, vous bénéficiez d’une exonération d’impôt ;
  • Le cumul LMNP et Censi-Bouvard : faire l’acquisition d’un bien neuf ou en état futur d’achèvement dans une résidence de services fera bénéficier au propriétaire d’une réduction d’impôt Censi-Bouvard s’élevant à 11 % du montant HT du prix d’achat du logement sur 9 ans (300 000 € d’investissement par an au maximum). Il est aussi possible de récupérer la TVA.

Réduire ses impôts grâce à la loi Malraux

Le principe de la loi Malraux

Créée en 1962, la loi de défiscalisation Malraux reste un excellent moyen pour réduire ses impôts en 2019. Afin de mieux comprendre en quoi elle consiste, il vous faut connaître ses principaux objectifs qui sont la préservation des quartiers historiques français par le biais de mesures juridiques de protection et la requalification du patrimoine historique, architectural et urbain. Les bâtiments et logements anciens situés dans les Secteurs Sauvegardés sont ainsi modernisés afin d’assurer une qualité d’occupation conforme au mode de vie actuel.

Pour atteindre ces objectifs, la loi Malraux encourage les programmes de rénovation en accordant une réduction d’impôts sur les travaux de restauration engagés par le propriétaire sur les bâtiments situés en Secteur Sauvegardé.

Loi Malraux : la réduction d’impôt

La loi de défiscalisation Malraux permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 30 % pour les travaux réalisés en Secteur Sauvegardé, et 22 % lorsqu’ils sont réalisés dans une ZPPAUP ou Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain ou Paysager.

Selon la loi, la réduction d’impôt maximale est de 30 % des coûts des travaux, qui sont plafonnés à 400 000 € (tous les 4 ans). Nous pouvons donc en déduire que la réduction d’impôt accordée par la loi Malraux peut s’élever jusqu’à 120 000 € sur une année.